A.M. Energie

LA BIOMASSE

La biomasse est la 2ème énergie
renouvelable dans le monde

Elle permet de produire de l'électricité, de la chaleur

maison_verte

La biomasse pour le chauffage....
une énergie verte.

Comment ça marche?

biomas_01.jpg

Bois-énergie : le chauffage par la biomasse

La découverte du feu coïncide avec les premières utilisations de biomasse. Un demi-million d'années plus tard, la biomasse demeure la première énergie renouvelable en France devant l'hydraulique, l'éolien et le solaire. Facilement stockable, elle pourrait constituer, sinon demain du moins après-demain, la principale alternative aux énergies fossiles et à l'électricité nucléaire. Découverte du bois-énergie et du chauffage par biomasse.

biomas_02.jpg

La forêt, un gisement de combustible sous-exploité

L'exploitation forestière pose plusieurs questions, comme celle de sa durabilité. Quelle est la part du territoire forestier en France et que pourrait-on en tirer sur le plan énergétique ?

biomas_03.jpg

Biocombustible : les pellets ou granulés de chauffage

Les granulés de chauffage ou pellets sont utilisés dans le chauffage au bois. Ils remplacent les bûches et les plaquettes forestières.

biomas_04.jpg

Chauffage au bois : comment choisir ?

Le chauffage au bois, dans son sens générique, se compose d’un large choix d’appareils individuels et de chaudières. Ces équipements à bûches ou à biocombustibles solides répondent à des besoins différents de confort et d’utilisation.

biomas_05.jpg

Récupérateur de chaleur : optimiser le feu ouvert pour mieux se chauffer

Optimiser le feu ouvert permet de mieux se chauffer. Une cheminée classique, même de fabrication récente, chauffe médiocrement. Un récupérateur de chaleur permet d’améliorer ses performances de façon plus ou moins significative suivant la technologie mise en œuvre.La cheminée ouverte est un pur équipement d’agrément. Elle ne restitue au mieux que 15 à 20 % des calories produites, la majeure partie s’échappant par le conduit de fumée. L’intérêt d’un récupérateur de chaleur est d’augmenter son rendement énergétique en préservant l’esthétique et le chant du feu. On en distingue trois principaux types.

biomas_06.jpg

Insert ou foyer fermé à bûches, un bon compromis

Les inserts et foyers fermés sont des gros fours à porte vitrocéramique qui permettent de conjuguer le charme de la cheminée et une réelle efficacité calorifique. Avec une autonomie pouvant atteindre ou dépasser 10 heures.Inserts et foyers fermés fonctionnent sur le principe de la convection naturelle ou forcée, complétée par le rayonnement de leur façade vitrée. Extérieurement, ces appareils se ressemblent beaucoup. Aussi, pour simplifier, la réglementation européenne ne retient-elle plus que le terme « insert » pour les désigner. Il existe pourtant des différences marquantes de conception et d'installation.

biomas_07.jpg

Classique, double combustion, turbo... le poêle à poser

Simple à installer et à utiliser, d'aspect rétro ou contemporain, le poêle à poser est le mode de chauffage bois le plus vendu. Les versions récentes réussissent la synthèse entre chauffage à bûches traditionnel et technologie moderne. On comprend mal dès lors l'intérêt de maintenir sur le marché des poêles de conception dépassée.Fabriqué en fonte, en acier ou les deux, le poêle à poser monte rapidement en température mais son inertie thermique est faible. Autrement dit, il a du mal à stocker la chaleur et la restitue presque aussitôt à l'air ambiant. Le rayonnement de ses parois métalliques diminue à mesure que l'on s'en éloigne et le foyer doit tourner à plein régime pour maintenir, par effet de convection, le niveau de confort désiré. Les chargements répétés en bûches sont contraignants à l'usage et limitent le plus souvent ce type d'appareil au rôle de chauffage d'appoint d'une pièce. Certains modèles permettent toutefois la distribution d'air chaud dans des pièces voisines, voire de chauffer toute une maison si l'architecture s'y prête. Fascination du feu oblige, la porte vitrée est devenue un standard.

biomas_08.jpg

Les poêles à pellets

Les inserts et poêles à pellets, concentrés de technologie, procurent des avantages pratiques indéniables par rapport aux poêles à bûches. Pour la magie de la flamme, c'est une affaire d'appréciation. Voyons ici les poêles à pellets.

biomas_09.jpg

L'insert à granulés

L'insert à granulés est une variante récente du poêle, qui peut aussi bien s'encastrer dans une cheminée existante que recevoir un habillage sur mesure.

biomas_10.jpg

Chauffage individuel ou chaudière à biomasse : quel prix ?

Pour un chauffage individuel ou une chaudière à biomasse, l'investissement à prévoir s'évalue au cas par cas en fonction du prix de l'appareil, de son mode d'installation, des particularités de l'habitation. L'obtention d'aides au titre de l'amélioration de l'habitat est à prendre en compte dans le calcul.